Les compressions budgétaires au niveau de l’éducation postsecondaire en Alberta affectent tous les établissements de la province. Le Campus Saint-Jean n’est pas disproportionnellement touché.

Le Campus Saint-Jean subit un sous-financement chronique opérationnel et structurel depuis de nombreuses années. L’ajout de coupures en 2019 et en 2020 creuse le manque à gagner préexistant.

Le gouvernement albertain octroie chaque année aux institutions postsecondaires de la province, dont l’Université de l’Alberta, des fonds à travers le Campus Alberta Grant pour assurer le financement de base opérationnel. L’Université de l’Alberta redistribue ces fonds à ses facultés, dont le Campus Saint-Jean. En plus de ces fonds, le gouvernement provincial attribue des financements additionnels pour des projets d’infrastructure.

D’un point de vue opérationnel, le Campus Saint-Jean fait face à deux problématiques. Premièrement, il reçoit un financement de base calculé selon un peu plus de 500 étudiants à temps plein, ce qui représente seulement 70% de ses étudiants à temps plein. Le financement de base n’est donc pas adapté pour répondre à l’augmentation de 40% des inscriptions depuis 2014 et ce malgré deux hausses de la moyenne nécessaire pour l’admission.

Deuxièmement, le Campus Saint-Jean reçoit des fonds du gouvernement fédéral dérivant du Programme de langues officielles en éducation (PLOE). Ces fonds compensent les coûts additionnels reliés à l’offre d’une éducation en français en milieu minoritaire, mais n’ont pas été bonifiés depuis au moins 2009, ce qui ne répond ni à l’augmentation du coût de la vie, ni à l’augmentation de la population étudiante. Étant donné que le financement reçu n’est pas conforme aux besoins actuels, le Campus Saint-Jean choisit d’opérer avec un déficit pour continuer à répondre à la demande, ce qui nécessite continuellement l’utilisation de fonds de réserve.

Les compressions budgétaires annoncées en 2019 par le gouvernement albertain ont entraîné des réductions de budget de 4,7% en 2019-2020 et 8,6% en 2020-2021, menant à la suppression de près de 20% des cours offerts. Il y a actuellement un manque à gagner d’un 1 million de dollars et le Campus Saint-Jean ne peut puiser dans son fond de réserve comme à l’habitude.

D’un point de vue structurel, le Campus Saint-Jean n’a pas vu ses installations mises à jour depuis les rénovations de la Résidence Saint-Jean, il y a près de 20 ans. Suivant une étude menée en 2015, l’Université de l’Alberta avait jugé que le Campus Saint-Jean avait besoin d’une mise à jour et de nouveaux laboratoires de science, par conséquent des rénovations d’environ 19 millions de dollars. N’étant pas en mesure d’obtenir les fonds nécessaires du gouvernement de l’Alberta, le projet est devenu une rénovation de 3,1 millions de dollars grâce à un financement du gouvernement fédéral et de l’Université de l’Alberta.

Récemment, le gouvernement de l’Alberta a encore refusé de contribuer à une demande pour rénover les infrastructures du Campus Saint-Jean. La demande de 10,9 millions de dollars a été révisée pour un projet de 8 millions de dollars. Bien qu’un investissement en infrastructure de 3,7 millions de dollars ait été alloué au Campus Saint-Jean par le gouvernement fédéral dans son budget de 2019-2020, il attend toujours la contrepartie du gouvernement provincial.

Les personnes qui se sentent interpellés par la situation critique dans laquelle se trouve le Campus Saint-Jean et qui désirent appuyer les démarches juridiques en cours sont invités à faire un don. Un reçu pour fin d’impôt sera émis pour tout don de 20$ et plus.

En savoir plus

Un gabarit de lettre, en français ou en anglais, est proposé et permet d’insérer un paragraphe afin de partager son expérience personnelle en lien avec le Campus Saint-Jean et/ou témoigner de l’importance que revêt cette institution.

En savoir plus