Le Campus Saint-Jean ne coûte pas plus cher à l’Université de l’Alberta que ses autres facultés.

Financer l’éducation postsecondaire en français offerte au Campus Saint-Jean coûte 50% de plus que la même éducation offerte en anglais. Cependant, le gouvernement fédéral fournit à l’Université de l’Alberta des fonds pour aider à couvrir certains coûts additionnels.

Au cours des années 1970, les Oblats de Marie Immaculé, à qui appartenait le Collège Saint-Jean (maintenant Campus Saint-Jean), étaient en processus de négociation pour la vente de celui-ci à l’Université de l’Alberta.

À cette époque, un rapport préparé en 1975 par le Dr A. G. McCalla, pour examiner les avantages et inconvénients quant à conserver le Collège Saint-Jean tel quel, a souligné que l’éducation en français en situation minoritaire coûtait 50% de plus à offrir que la même éducation offerte en anglais.

Ainsi, dans l’entente signée en 1976 pour la vente du Collège Saint-Jean, il est stipulé que le gouvernement provincial et l’Université de l’Alberta reconnaissent que l’offre de l’éducation en français engendre des coûts supplémentaires et que le gouvernement fédéral fournira des fonds additionnels pour absorber certains de ces coûts.

Les personnes qui se sentent interpellés par la situation critique dans laquelle se trouve le Campus Saint-Jean et qui désirent appuyer les démarches juridiques en cours sont invités à faire un don. Un reçu pour fin d’impôt sera émis pour tout don de 20$ et plus.

En savoir plus

Un gabarit de lettre, en français ou en anglais, est proposé et permet d’insérer un paragraphe afin de partager son expérience personnelle en lien avec le Campus Saint-Jean et/ou témoigner de l’importance que revêt cette institution.

En savoir plus